Algérie: Quand un peuple se souleve

Mar 7, 2019 | Afrique, Europe

L’Algérie s’est soulevée !

C’est un pays où la contestation contre le régime est permanente depuis très longtemps. La révolution et la guerre d’indépendance contre l’État colonisateur français y a été figée, puis confisquée, puis violée par le FLN devenu un parti dirigé par une véritable mafia, identifiée et dénoncée comme telle par le peuple algérien.

La population et en particulier la jeunesse y est massivement condamnée à la pauvreté, au chômage et à l’immigration, dans un pays qui regorge de richesses. En effet, l’’Algérie est un important producteur et exportateur de gaz naturel (5e producteur et 4e exportateur198) et de pétrole (13e producteur et 9e exportateur199), et dispose aussi de réserves importantes de fer au Sud-Ouest, ainsi que d’or, d’uranium et de zinc à l’extrême Sud. le pays est dans le monde le 1er producteur de fèves vertes, 5e de figues, 6e de dattes, 8e d’abricots, 9e d’artichauts ou encore 10e d’amandes.1

Il faut souligner que depuis 1988, le pouvoir algérien s’est soumis aux plans du FMI d’ajustement structurel contre le peuple et les acquis sociaux de la révolution algérienne. Résultat, la mafia régnante n’a d’autre base populaire qu’elle-même.

Face à elle, contre le « 5ème Mandat » de Bouteflika que la mafia au pouvoir veut présenter aux élections présidentielles, pour la Dignité, pour les mêmes causes qui ont entraîné en France le mouvement en gilet jaune, le peuple algérien est entré dans la voie de la révolution ouvrière et jeune, populaire, démocratique et sociale.

Comme en France, l’abstentionnisme de masse devient un activisme de masse.

Mais, il faut aussi souligner que les algériens ne copient pas les français. Ils ont leur mouvement propre qui unit les arabes et les kabyles (berbères) algériens dans un même combat pour les droits de toutes et tous et trouve un appui dans l’immigration algérienne en France. Leur combat plonge ses racines dans la révolution de 1954-1962, après 130 ans de colonisation française barbare.

Le régime qui sévit prétend se démocratiser. Mais le « pluripartisme » veut juste dire que plusieurs partis existent. Hors ces partis se soumettent aux règles du jeu du régime terriblement corrompu. C’est le cas du Parti des travailleurs dont Louisa Hanoune est porte-parole et a été député. Comme le disent d’anciens membres de ce parti « lambertiste », ce parti a eu sa phase ascendante où il a été effectivement un parti de combattants révolutionnaires et Louisa Hanoune, une combattante très courageuse. Mais, elle a fini par faire allégeance au régime, elle a accepté que Bouteflika puisse obtenir plus de deux mandats, dans des élections truquées et défiées par un abstentionnisme largement majoritaire. Louisa Hanoune a combattu cet abstentionnisme radical.

Voilà pourquoi, Louisa Hanoune à la délégation du PT ont été chassés spontanément de la manifestation monstre à Alger (ville ou toutes les manifestations sont interdites) du vendredi 1er mars dernier.

Depuis deux semaines, à Oran, Sétif, Tizi Ouzou, Constantine et maintenant A lger et dans bien d’autres villes, le pays se couvre de manifestations d’une ampleur sans précédent, rythmées par des chants magnifiques qui expriment le douleur, la colère et l’espoir de tout un peuple. Entre deux chants, le peuple crie : Bouteflika, dégage », « Dignité »…

Le printemps des peuples commence.

Daniel Petri – France- 04 03 2019

1 Sources : encyclopédie en ligne Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alg%C3%A9rie#Agriculture_et_p%C3%AAche